.

Eviter l’infantilisation des salariés – Redonner force au contrat de travail

Partenaire de la Chaire depuis sa fondation, Jacques Uso est aujourd’hui associé au sein du cabinet Siblings Avocats, issu de la fusion des cabinets Lawsen & Siblings. Avec Karine Barthélémy, avocate, il est le co-auteur d’un article, intitulé : Eviter l’infantilisation des salariés – Redonner force au contrat de travail. Eclairage.

Contraindre plus encore, employeurs et salariés, ou innover dans le champ de la législation et des relations sociales ? Telles sont les interrogations qui se posent aujourd’hui, en France, au vu des conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire, à court et moyen terme. C’est ainsi que Karine Barthélémy et Jacques Uso soulignent, en préambule, la nécessité de résilience et d’agilité – « des qualités qui se révèlent indispensables à la survie des entreprises, ainsi qu’à la sauvegarde de notre économie et de nos équilibres nationaux. » Les auteurs interrogent notamment les dispositifs législatifs autorisant « la généralisation du système de bonus-malus présenté en 2019 par le gouvernement et applicable à partir de mars 2021, mais limité aux entreprises d’au moins onze salariés de quelques secteurs d’activité seulement. Au final, il s’agit de contraindre salariés et employeurs par des sanctions financières. » Ils questionnent également la proposition d’une réforme de la réglementation concernant le prêt de salariés. « Cette pratique était apparue comme une solution pertinente aux partenaires sociaux pour limiter les conséquences sur l’emploi de la crise de 2004. Un accord interprofessionnel en avait découlé et la loi Cherpion avait fait disparaître, en 2011, quelques scories d’insécurité juridique créées par une suspicion excessive de la jurisprudence qui gênait, à juste titre, les employeurs1. Ce dispositif est resté toutefois peu utilisé, alors qu’il est, d’évidence, de l’intérêt de tous. » Et, les auteurs de relater, entre autre, une expérimentation, conduite dans le champ de la psychologie sociale, visant à mesurer le degré d’implication des chômeurs de longue durée suivant une formation destinée à favoriser leur insertion professionnelle. Les résultats sont édifiants.

Lire l’intégralité de l’article

 


 bandeau logos partenaires

 


 

GEM logo newbaseline CCi noir

CONTACT

contact

Manon Pacheco
Chargée de projet communication
Tél.: +33/4 76 70 64 65

SUIVEZ-NOUS

  linkedin DomSteiler 60x60pxTwitter 60x60px
  Youtube 60x60px

ABONNEMENT NEWSLETTER

newsletter

TELECHARGER LA PLAQUETTE

plaquette